Textes en faveur des femmes

Monsieur. Je m'associe du fond du cœur à votre utile manifestation. Depuis 40 ans je plaide la grande cause sociale à laquelle vous vous dévouez noblement. Il est douloureux de le dire, dans la civilisation actuelle il y a une esclave. La loi a des euphémismes, ce que j'appelle une esclave, elle l'appelle une mineure... L'homme a fait verser tous les droits de son côté, tous les devoirs du côté de la femme... Dans notre législation telle qu'elle est, la femme ne possède pas, elle n'este pas en justice, elle ne vote pas, elle ne compte pas, elle n'est pas. Il y a des citoyens, il n'y a pas de citoyenne. C'est là un état violent, il faut qu'il cesse.

Victor Hugo, poète, écrivain, romancier
Lettre adressée à Léon Richer, rédacteur en chef de L'Avenir des femmes, 7 juillet 1872 


Quelles raisons pouvons-nous avoir d'exclure les femmes des charges et des emplois ?... Pourquoi ne les pas élever sur le même ton que nous, et ne les pas plier dès l'enfance aux sciences, aux arts, aux exercices gymnastiques ou militaires, enfin à la politique ou au gouvernement ?

Platon, philosophe
De la République. IVème siècle av J-C


L'esprit n'a point de sexe... les femmes sont aussi nobles, aussi parfaites et aussi capables que les hommes.

François Poulain de la Barre, écrivain et philosophe
De l’égalité des deux sexes, discours physique et moral, 1673